Etudes de la pollution par les pesticides

2009 - Mesure des pesticides dans l’air en Poitou-Charentes "campagne 2009"

publié le : 24 juin 2010

Le lien entre pesticides et santé est devenu aujourd’hui un véritable enjeu de santé publique. Afin d’assurer un suivi représentatif de la présence des pesticides dans l’air, ATMO Poitou-Charentes réalise chaque année des mesures de pesticides sur la région, couvrant différentes typologie d’environnement tel que les vignes, les vergers, les grandes cultures ou les zones urbaines..

En 2009, les mesures se sont déroulées de février à décembre en parallèle :

  • sur Poitiers. Le site de prélèvement, situé en zone urbanisé, est représentatif des niveaux auxquels la population urbaine de l’agglomération est exposée. Un suivi annuel est assuré sur ce site depuis 2003.
  • sur une commune rurale des Deux-Sèvres située en zone de Grandes Cultures : Tauché (Sainte-Blandine). Les mesures sur Tauché sont réalisées dans le cadre d’une étude menée en collaboration entre l’Association de Développement Apicole (ADA) de Poitou-Charentes, le CNRS de Chizé , l’INRA de Magneraud et ATMO Poitou-Charentes. Son thème est l’étude de l’impact des pratiques agricoles sur les pollinisateurs, pour laquelle ATMO étudie les concentrations de pesticides dans l’air en proximité d’un rucher expérimental.

Les valeurs prélevées sur le site rural de Tauché se sont révélées, selon toute attente, supérieures à celles du site de référence de Poitiers pour les herbicides, et dans une moindre mesure pour les fongicides, traduisant l’impact de la proximité des cultures. En revanche, un plus grand nombre d’insecticides a été détecté sur Poitiers ; de même les concentrations moyennes sur le site urbain sont légèrement supérieures à celles du site rurale.

Les valeurs prélevées en 2009 sur le site de référence de Poitiers restent conformes aux niveaux de fond d’un site péri-urbain en zone de grandes cultures. De même qu’en 2007 et 2008, les concentrations moyennes pour chacune des molécules recherchées ne dépassent pas le ng/m3