Etudes près des industries

2009/2010 - Caractérisation de l’impact d’AGS Clérac sur les concentrations de dioxyde de soufre et de fluor dans l’air ambiant

publié le : 8 mars 2010

Cette étude s’inscrit dans le programme de surveillance établie en janvier 2007 entre AGS Clérac (Clérac , Charente Maritime, 17) et AGS Oriolles (Oriolles, Charente, 16) et ATMO Poitou-Charentes.

Le site de mesures pour l’année 2009 est implanté à l’entrée de la commune de Clérac, ces mesures permettent de caractériser l’impact de l’activité industrielle sur l’exposition des populations pour le dioxyde de soufre et le fluor. Le dernier trimestre 2009 a été marqué par un arrêt du four de l’usine d’AGS Clérac entre le 22 octobre et le 8 novembre 2009 et entre le 18 décembre 2009 et le 4 janvier 2010. Les mesures couvrent ces périodes afin d’avoir un état zéro de la situation.

Les valeurs mesurées en 2009 respectent largement les valeurs réglementaires pendant la période de mesures. L’impact d’AGS est tellement faible que, sur la base des indicateurs réglementaires, la différence entre les périodes de fonctionnement ou d’arrêt de l’usine n’apparait pas comme significative. Les habitants du centre bourg de Clérac sont exposés à des concentrations de dioxyde de soufre respectant très largement la réglementation. Ainsi, d’un point de vue de l’indice ATMO, la qualité de l’air sur la commune de Clérac est très bonne pour le dioxyde de soufre pour toutes les journées de la campagne de mesures. Bien que les concentrations maximales horaires semblent légèrement plus fortes lors du fonctionnement normal du site industriel, l’activité industrielle ne dégrade pas la qualité de l’air d’un point de vue de l’indice ATMO.

Les mesures de fluor n’ont pas mis en évidence l’impact des rejets industriels d’AGS Clérac. La quasi-totalité des mesures est de l’ordre des concentrations de fond