Etudes près des industries

2008 - Unité de valorisation énergétique de La Rochelle : Analyse des dioxines et furannes dans l’air ambiant et les retombées atmosphériques

publié le : 26 mars 2009

Un contexte réglementaire

À la demande de la communauté d’agglomération de La Rochelle, ATMO Poitou-Charentes a étudié en 2008 l’impact atmosphérique de l’unité de valorisation énergétique (UVE) rochelaise. La surveillance de la qualité de l’air dans l’environnement de cet établissement est prévue par l’arrêté préfectoral fixant ses conditions d’exploitation. Depuis 2005, ATMO Poitou-Charentes mène ainsi chaque année une campagne de mesures des dioxines et furannes. Avec la présente étude, l’évolution des teneurs atmosphériques en dioxines et furannes dans l’environnement de l’UVE peut être dressée au cours des cinq dernières années.

Un double objectif : analyser l’impact des rejets de l’UVE dans l’air ambiant et les retombées atmosphériques

Cette campagne annuelle de surveillance vise à mesurer les dioxines et furannes dans les mêmes matrices que celles analysées les années précédentes :

  • l’air ambiant,
  • les retombées atmosphériques.

Des résultats complémentaires sont attendus :

  • évaluation de la zone d’impact de l’UVE sur son environnement atmosphérique,
  • analyse de l’évolution historique des niveaux atmosphériques de dioxines et furannes depuis 2005.